lundi 27 juillet 2015

Inhuman de Kat Falls





Titre: Inhuman
Auteure: Kat Falls
Éditions: Milan
Nombre de pages: 444






Quatrième de couverture:


Un mur. Il suffit d'un mur pour couper le monde en deux. D'un côté, la zone saine, civilisée. Le monde de Lane. De l'autre, la Zone Sauvage, contaminée, dans laquelle les hommes se transforment en bêtes sauvages. Passer de l'un à l'autre est illégal. Dangereux. Fou. Pourtant, Lane va devoir franchir le Mur. Pour sauver son père, elle n'a pas le choix. Pour qu'il revienne, elle doit partir.



Mon avis:


Acheté sur les conseils de Nine (Les lectures de Nine), je ne regrette absolument pas de lui avoir fait confiance. Elle avait piqué ma curiosité en se déclarant surprise par la Zone Sauvage (au delà du Mur / je ne parle pas de GoT <3), alors j'avais tout bonnement craqué en le voyant dans ma librairie. Et effectivement, je rejoins son avis en ce sens. Ce que j'ai découvert en même temps que Lane m'a réellement surprise. En se basant sur le résumé et la couverture, on s'attend plutôt à une dystopie classique, et ça a également été mon cas, mais en réalité, l'auteure sort de l'ordinaire et construit vraiment son propre univers.

Ses personnages sont eux aussi assez uniques. Au départ, Lane est une adolescente fascinée par l'inconnu et l'art qui ignore tout du danger, mais quand elle est forcée de passer le Mur, elle évolue au fur et à mesure de ses rencontres et de ses découvertes pour devenir une femme forte et courageuse. J'ai d'ailleurs trouvé très intéressantes les réactions de Lane face à ses découvertes, car elles n'étaient pas les mêmes en fonction du moment de l'histoire.

Du côté de la gente masculine, l'évolution au cours du roman se fait également beaucoup ressentir avec Everson, le beau garde de la Limite un peu coincé qui se retrouve, tout comme Lane, transformé par la Zone Sauvage, et avec Rafen le bad boy insupportable à qui on voudrait donner des baffes.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, ma préférence s'est portée sur Rafe, car en le découvrant un peu plus en profondeur, on le comprend bien mieux et, curieusement, on lui déniche même un cœur.

Quant au triangle amoureux (je pense que vous l'aviez vu venir) je l'ai trouvé très peu prononcé, mais pas inexistant. Très bien équilibré et intervenant aux bons moments, il n'est pas le centre de l'histoire mais sert parfois dans le déroulement de celle-ci.


La fin de ce premier tome ne m'a pas déplu, elle m'a même donné envie de lire le suivant. Tout ce que je peux vous conseiller, c'est de ne pas trop vous fier au résumé et de pénétrer à votre tour dans la surprenante Zone Sauvage.

samedi 25 juillet 2015

[TAG] Problèmes de lecteur



Voici un petit TAG à travers lequel beaucoup d'entre vous vont se reconnaître je pense!


1 : Tu as 20.000 livres dans ta PAL. Comment décides-tu de ta prochaine lecture ?
Je demande à des amies de choisir à ma place!

2 : Tu as lu la moitié d'un livre et tu ne l'aime pas. Tu abandonnes ou tu continues ?
Si je ne l'aime vraiment pas du tout et qu'il m'en reste encore pour long, je l'abandonne. Sinon j'ai tendance à finir tout de même.


3 : La fin de l'année approche et ton challenge Goodreads n'est pas fini. Est-ce que tu essaie de te reprendre et comment ?
Je lis autant que je peux, mais il n'y a pas de secret, quand on n'a pas le temps on n'a pas le temps!


4 : Les couvertures d'une saga/série que tu aimes ne se ressemblent pas... Comment tu gères ça ?
Alors là c'est la crise de nerfs!! Je déteste ça! Ça rend vraiment laid dans la bibliothèque.


5 : Tout le monde aime un livre que toi tu n'aime pas. A qui en parles-tu du coup ?
J'en parle aux gens qui ont aimé, chacun fait valoir ses arguments. Le but ce n'est pas d'être tous d'accord mais d'échanger.


6 : Tu es en train de lire dans un lieu public et tu sens que tu vas pleurer ? Qu'est ce que tu fais ?
Je pleure. Tout simplement. Ça m'est déjà arrivée et je ne m'en suis pas vraiment rendue compte, j'avais un peu oublié que je n'étais pas seule.


7 : La suite d'un livre que tu aimes vient de sortir mais tu as oublié pas mal de choses. Que fais tu ? Tu relis le précédent ? Tu trouves un synopsis bien spoilant ? Tu pleures de frustration ?
Généralement je l'entame tel quel, sans avoir jeté un coup d'oeil au tome précédent. Tout finit par revenir au cours de ma lecture.


8 : Tu ne veux pas prêter tes livres. Comment dis tu non gentiment si on te pose la question ?
Je prête toujours mes livres. Je suis la bibliothèque municipale moi haha


9 : Tu as choisi et reposé 5 livres le mois passé. Comment gères tu ta panne de lecture ?

Et bien ça m'est arrivé, je n'ai pratiquement pas lu pendant 6 mois et puis je me suis véritablement replongée dans un livre, c'est reparti tout seul.

10 : Il y a tellement de nouveaux livres que tu rêves d'acheter. Combien en achètes-tu réellement ?
On va dire que j'ai du mal à me restreindre... Mais si je devais en choisir un nombre limité dans un même mois je dirai 4/5.


11 : Après les avoir achetés, combien de temps restent-ils dans ta PAL avant que tu ne les lises ?
Ça dépend. Il y a des livres que je vais lire directement, parce que j'en ai trop envie, et d'autres qui attendent patiemment. En général quelques semaines.  


N'hésitez pas à me dire ce que vous auriez répondu, et surtout, bonnes lectures à tous!

lundi 20 juillet 2015

Qui es-tu Alaska? de John Green




Titre VO: Looking for Alaska
Titre VF: Qui es-tu Alaska?
Auteur: John Green
Editions: Gallimard Jeunesse (Scripto)
Nombre de pages: 368






Quatrième de couverture:


La vie de Miles Halter n'a été jusqu'à maintenant qu'une sorte de non-événement. Décidé à vivre enfin, il quitte le cocon familial pour partir dans un pensionnat loin de chez lui. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C'est là aussi qu'il rencontre Alaska. La troublante, l'insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.

Mon avis:


{Petit aparté avant de commencer, je précise que c'est le premier livre que je lis en VO, et je m'en suis plutôt bien sortie, donc pour celles et ceux qui recherchent un livre à lire en anglais pour débuter, je vous conseille vraiment ceux de John Green qui sont assez simples.}

Je vous avoue qu'en acquérant ce one-shot, je m'attendais à un roman typiquement américain, c'est-à-dire une romance entre deux adolescents, une bande de potes, et un campus avec ses équipes de sport et tout ce qui va avec. Et effectivement, c'était plutôt bien parti au commencement. On découvre Miles, qui arrive au beau milieu d'une université où il ne connait personne, et qui va se faire des amis malgré lui je dirais. Son colocataire, Chip, ou bien surnommé Le Colonel, se lie d'amitié avec notre personnage principal, et tout au long du roman, nous assistons à une relation peu commune.

Vient ensuite la plus grande intrigue du livre, Alaska, que je voyais déjà comme la future petite amie. J'ai tout de suite beaucoup aimé ce personnage avec sa dose d'ironie qui entraîne son côté attachant, mais j'ai été assez déçue du point de vue du mystère, puisque pour moi, elle n'était pas plus mystérieuse qu'une autre. Mais passons, alors qu'au fur et à mesure de l'année scolaire, une bande de copains se crée rapidement avec l'ajout de Lara et Takumi dans le groupe, j'ai été très surprise par la tournure des événements.

Au lieu de l'éternel cliché auquel je m'attendais, j'ai retrouvé le style de John Green que je connaissais dans Nos étoiles contraires, soit des adolescents jemenfoutistes à l'extrême en apparence, avec cet aspect attachant et ce caractère de liberté et d'invincibilité. Jusque là, on se dit que la lecture est agréable (dans le sens où tout va bien aha) et détendue. Mais alors jamais je ne me suis attendue à ce qui est arrivé.

Il faut savoir que dans ce livre, il n'y a pas de chapitres. L'ouvrage est divisé en deux, une partie « Avant » et une partie « Après ». Dans la première partie, nous assistons à compte à rebours, mais un compte à rebours de quoi? On ne l'apprend que le moment venu. Puis, la seconde partie est une sorte de compte à rebours à l'envers, en gros on compte les jours après ce fameux jour J. Et j'ai été réellement surprise par cet événement auquel j'étais loin de m'attendre, et j'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur amenait les conséquences, autant à l'échelle de l'université qu'à celle des personnages eux-mêmes. Ce que j'apprécie chez cet auteur, c'est que pour moi, il interprète vraiment bien le ressenti d'un adolescent, face aux aléas de la vie, face aux épreuves et aux grands mystères de l'Univers. Toutes ces questions que l'on se pose, tandis qu'on se cherche, nous, mais aussi les autres.


En utilisant un langage tout à fait banal et courant, John Green arrive à me donner des frissons. C'est un langage commun certes, mais c'est un langage du quotidien, un langage d'adolescents. Tout est rassemblé pour qu'on se sente extrêmement concerné par les pensées et le sort des personnages, en nous amenant à nous demander comment nous-mêmes aurions affronté la situation. Une fois de plus, cet auteur a réussi à me charmer avec ce roman sur la vie, sur la passage à l'âge adulte qui n'est pas toujours simple, sur la mort et l'amour. 

jeudi 2 juillet 2015

Chaos de Rachel Ward




Titre VO: Numbers – The Chaos
Titre VF: Intuitions – Chaos
Auteure: Rachel Ward
Éditions: Michel Lafon
Nombre de pages: 371






Quatrième de couverture:


Angleterre, 2026. Adam a hérité du don de sa mère, Jem: au-dessus des personnes qu'il croise, il voit flotter des nombres. C'est la date de leur mort. Il confie son terrible secret à son amie Sarah... Mais bientôt, voilà que les mêmes chiffres s'affichent pour tout le monde : 01012027 ! Déclaration de guerre, accident nucléaire, virus foudroyant ? Sarah et Adam n'ont que quelques mois pour changer le cours du destin...

Mon avis:


Avant de lire ce que j'ai pensé de ce livre, je vous conseille d'aller lire mon avis sur le premier tome: Intuitions, si ça n'est pas déjà fait.

Contrairement au volume précédent, j'ai adoré ce second tome! Je ne sais pas vraiment à quoi c'est dû. Peut-être au changement de personnages ou d'enjeu? Quoi qu'il en soit, j'ai été plongée dans ce roman avec nos trois personnages principaux.

Nous entamons donc le livre avec une intrigue directement ancrée: quelque chose de grave va se produire le premier jour de l'an 2027. D'un côté, nous découvrons Adam, le fils de Jem et Spider ainsi que le petit-fils de Val (que j'ai beaucoup aimée retrouver d'ailleurs!), avec le don de sa mère qui lui a été transmis comme nous l'apprenons à la fin du tome un. Et de l'autre, Sarah, une adolescente du même âge à qui la vie n'a pas fait de cadeaux (loin de là!!), qui fuit sa famille tant bien que mal et qui fait un curieux rêve chaque nuit, dans lequel apparaît... Adam.

Sans trop en divulguer, vous devez vous douter que ce rêve n'est pas des plus joyeux. En effet, au départ la jeune fille déteste Adam. Fort heureusement, elle finira par comprendre qu'ils ont besoin l'un de l'autre s'ils veulent échapper à la catastrophe et qui sait, peut-être sauver d'autres vies.

Vous l'aurez compris, l'ambiance est très chaotique et presque apocalyptique. Cette atmosphère permet de garder un rythme haletant, qui nous pousse à continuer afin de connaître l'issue des événements.

Justement, en ce qui concerne la fin, je n'ai pas été déçue! L'auteure a réussi à me surprendre même si je l'avais en partie devinée. Je m'explique, je m'attendais à une fin de ce style, mais je n'avais pas pensé à un détail que j'ai trouvé très bien amené et très utile. En tout cas, j'ai été charmée par cette fin, comme je l'avais été par la fin du premier. Je crois que Rachel Ward est douée pour les fins!

Ce fut une lecture agréable et assez prenante, dotée d'une plume très fluide, sans lourdeur. Le langage employé est celui que nous employons au quotidien, puisque nos héros sont des adolescents (oui bon, cela ne change pas du premier tome). Pour résumer, ce livre est accessible à tous.


À présent je me questionne surtout à propos de la fin de la saga. J'ai déjà le troisième tome en ma possession et il me tarde de le lire. Je me demande réellement ce que je vais y découvrir, et j'espère ne pas rester sur ma faim!