jeudi 4 juin 2015

Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos





Titre: La Passe-Miroir: 1.Les fiancés de l'hiver
Auteure: Christelle Dabos
Éditions: Gallimard jeunesse
Nombre de pages: 519





Quatrième de couverture:


Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers: elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

Mon avis:


Je suis face à un réel coup de cœur pour ce chef d'œuvre! Je ne lui ai trouvé aucun défaut (oui je vous jure que j'ai cherché). Avant même de vous parler de mon ressenti sur les personnages, l'intrigue ou l'univers, je me dois de vous dire que Christelle Dabos a une plume absolument sublime, j'ai pris un tel plaisir à la lire! Ses phrases sont magnifiquement bien tournées, la lecture est très riche sans être « lourde » si je puis dire.

L'intrigue, elle, met du temps à être mise en place, mais personnellement ça ne m'a posé aucun soucis puisque j'étais occupée à me plonger dans l'univers assez particulier du roman. En effet, l'auteure nous offre un monde qui fourmille de diversité, mais qui est aussi très mystérieux. Surtout en ce qui concerne la Citacielle, car c'est là-bas que se déroule la majorité de l'histoire. Un lieu dangereux même s'il ne le paraît pas, il faut savoir faire tomber les masques pour ne pas se laisser emporter dans les illusions et les mensonges...

Passons à présent aux personnages. La diversité est également au rendez-vous de ce côté-ci, et les surprises de même. Au début de l'aventure de notre petite Ophélie (l'héroïne), nous faisons la connaissance en même temps qu'elle de certains personnages, qui disons... savent cacher leur jeu. Un petit conseil si vous souhaitez le lire: attendez vous à tout avec ce livre. Justement, notre héroïne, qu'on découvre tout d'abord en tant que conservatrice solitaire et timide dans son musée sur Anima, va devenir au fur et à mesure une femme un peu plus endurcie et qui ne subit plus tout ce qui lui est imposé. À son arrivée à la Citacielle, Ophélie a peur de ce qu'elle va y trouver mais, plus elle s'enfonce dans ce lieu peuplé de plusieurs familles toutes plus redoutables les unes que les autres, plus elle apprend à se repérer, à avoir les bonnes réflexions pour se protéger de ceux qui l'entourent.

Pour elle, ce qui s'annonçait être un mariage arrangé dans le but d'épouser un personnage influent, va en réalité se révéler être une véritable manigance où elle va devoir faire confiance aux bonnes personnes. Le seul petit problème pour Ophélie, c'est qu'elle ne sait pas qui sont les bonnes personnes. Elle va aller de surprise en surprise mais aussi de déception en déception, elle va nous emmener avec elle dans cet environnement peu commun et nous faire vivre avec elle les révélations que j'ai trouvées plutôt nombreuses dans ce tome.

Même si malgré tout, cette fin affiche encore de nombreux mystères et de nombreux rebondissements à venir. Comme par exemple, Thorn, le fiancé d'Ophélie et l'intendant du Pôle. Je ne sais absolument pas quoi penser de ce personnage. Je ne l'aime pas et pourtant je ne le déteste pas. En vérité, je crois que je n'arrive pas à me forger une opinion sur sa personne qu'il ne dévoile jamais. À la fin de ce premier tome, nous n'avons aucune idée de qui est réellement Thorn. Fait-il partie de ces bonnes personnes en qui Ophélie peut avoir confiance, ou bien au contraire, serait-il préférable d'éviter tout contact avec cet homme mystérieux? Pour moi, Thorn reste une énigme totale que j'ai hâte de résoudre dans les prochains volumes.

Quant aux autres personnages, ils sont tous très bien construits, on parvient facilement à identifier le caractère de chaque personne. Comme dans tout bon roman, certains sont attachants tandis que d'autres nous donnent des envies de meurtre. De toute façon, ce livre a, selon moi, tous les ingrédients nécessaires pour être le roman parfait. Avant même de l'avoir achevé, il avait déjà pris la place de « roman favori »!

Au final, l'auteure termine sur une touche de détermination et de réflexion de la part de notre héroïne, que j'ai particulièrement apprécié. Je pense que c'est à ce moment précis qu'on prend véritablement conscience du changement opéré chez Ophélie.

Si j'avais vraiment un livre à vous conseiller, ce serait celui-ci. Je lis rarement des auteurs français (ne me demandez pas pourquoi, je n'en sais rien), mais ce livre m'incite à le faire beaucoup plus souvent! Beaucoup attendent la parution du tome 2 donc si vous ne le savez pas encore, je vous l'annonce, il devrait sortir en novembre (youpi!).

Une dernière chose avant de clôturer cet article, j'aimerais que vous me conseilliez un livre. Votre préféré? Celui qui vous a le plus ému? Le plus fait rire? Le plus fait réfléchir? À vous d'en décider, j'aimerais simplement faire de nouvelles trouvailles!


Alors à vos commentaires et bonnes lectures à tous!  

2 commentaires:

  1. Vivement la suite ! :)
    Je ne vais pas te conseiller un livre mais plutôt deux auteurs français à découvrir : Jean-Claude Mourlevat et Olivier Gay.
    Pour le premier, une magnifique plume, une écriture onirique, des univers dans lesquels se mêlent réflexion et fantastique.
    Pour le deuxième, une écriture rythmée, de l'action, de la magie, et de l'humour. Auteur de polar à la base, il s'est lancé avec brio dans la jeunesse et sa série "Le noir est ma couleur" est un de mes gros coups de cœur de l'année !

    Mélanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui Mourlevat! J'ai lu Terrienne et j'avais vraiment adoré! Il faut absolument que je lise d'autres livres de lui!
      Et je jetterai un coup d’œil pour Olivier Gay, merci beaucoup!

      Supprimer